Spécialisée dans la rééducation fonctionnelle, la polyclinique Kenval a choisi de développer son projet médical sur la prise en charge de la personne âgée. Projet médical, qui s’accompagne d’un important projet de rénovation des locaux.

La gériatrie, au coeur du projet médical de Valdegour

kenval-actu04

De gauche à droite : Dr DESMOULIERES Gériatre, Dr Mc LENNAN-HEINTZ MPR, Dr FERRAND MPR, Dr MAGNIER MPR. (MPR : médecin physique et de réadaptation)

Sur les hauteurs de Nîmes, entouré d’un parc verdoyant et doté d’un grand plateau technique avec piscine et balnéothérapie, la clinique de Valdegour accueille de façon optimale les patients atteints d’affections médicales ou chirurgicales nécessitant une prise en charge pluridisciplinaire et ayant pour objectif la réparation ou la compensation d’un ou plusieurs handicaps en traumatologie, chirurgie du membre inférieur, du rachis, ou de l’épaule ainsi que pour les affections neurologiques et les amputations.

En marge de ces activités « historiques », Valdegour a souhaité élargir son offre de prise en charge en l’étendant, dès 2013, aux personnes âgées polypathologiques et à risques de dépendance. Suite à l’autorisation accordée par l’Agence Régionale de Santé du Languedoc-Roussillon (ARS-LR). La direction a réorganisé la prise en charge des personnes âgées en rééducation avec la présence de thérapeutes plus spécialisés (éducateur physique, ergothérapeute….) le recrutement prochain d’un médecin gériatre supplémentaire viendra compléter l’équipe médicale.

« L’objectif, à très court terme, est de développer pleinement l’activité gériatrique et d’en faire une spécialité majeure de Valdegour », explique Catherine Laurin-Roure, la directrice.

Ce projet s’accompagne d’une importante restructuration des locaux actuels. « Le projet est de transformer un étage pour l’adapter plus spécialement à la gériatrie », précise le Dr Heintz. Un projet ambitieux qui englobe la réfection totale d’une vingtaine de chambres, la création d’un salon dédié aux personnes âgées et à leurs familles, ainsi que la création d’un plateau technique. « Prendre en charge des personnes âgées, nous l’avons toujours fait. Ce que nous voulons, c’est proposer une offre complète et spécifique », insiste le Dr Heintz

L’innovation de la clinique va également de pair avec une offre de prise en charge en hospitalisation de jour. « L’HTP se développe énormément pour les affections de l’appareil locomoteur et fait l’objet de notre part d’une réflexion pour une prise en charge en gériatrie », explique le Catherine Laurin-Roure. Vingt lits supplémentaires doivent ainsi voir le jour. Début programmé des travaux, à l’automne 2015.